L’externalisation comme facteur clé des Start-ups

Déjà largement utilisée par les entreprises traditionnelles, l’externalisation est une démarche qui peut aussi être d’une grande utilité pour les start-ups. Décryptage.

L’externalisation : pour une meilleure gestion de la trésorerie des start-ups

Dans une start-up, plus de 90 % des salariés sont sous contrat à durée indéterminée (CDI). Elle est donc soumise mensuellement au règlement d’un certain montant de rémunérations brutes qui augmentent à chaque nouveau recrutement. Et en cas d’éventuels problèmes menant au licenciement d’un salarié, elle doit également s’acquitter de certaines indemnités dont notamment les indemnités de licenciement et le préavis qui viennent s’ajouter à ses charges financières fixes. Mais en optant pour l’externalisation, la start-up se défait de toutes ces contraintes financières et allège ainsi considérablement son budget de fonctionnement. Et pour cause, la rémunération des agences d’externalisation telles que le call center MADAGASCAR se fait en fonction du volume de travail qui leur sont confiés ou de la durée du projet.

Par ailleurs, la start-up réalise également des économies sur d’autres dépenses qu’auraient engendrées le recrutement d’un nouveau salarié. En effet, elle n’aura pas à dépenser plus en matériel, en mobilier, en énergie ou encore en loyer. Autrement dit, les coûts de la start-up sont mieux maîtrisés grâce à l’externalisation, ce qui permet de bien gérer la trésorerie qui dans la plupart des cas résulte d’une levée de fonds.

L’externalisation : pour l’optimisation de la productivité et de la flexibilité des start-ups

Outre l’économie financière, le gain de temps s’impose également comme l’un des principaux avantages de l’externalisation pour une start-up. Ce gain de temps et d’argent peut être mis à contribution pour mieux se concentrer sur le cœur de métier de la start-up et optimiser le développement de son activité. Par la même occasion, elle pourra profiter d’une plus grande flexibilité et réajuster facilement son approche au besoin. Mais pour que cela puisse se faire, il faudra avant tout bien choisir les tâches à externaliser. Dans la plupart des cas, ce sont les tâches annexes ou supports – relations humaines, logistique, comptabilité et finance, secrétariat, communication et marketing, gestion des systèmes d’information, facility management… – qui sont à déléguer à des prestataires. La start-up pourra ainsi se focaliser essentiellement sur son activité principale, mais aussi offrir une meilleure qualité de services, car les services externalisés sont pris en charge par des professionnels experts dans leur domaine. Le choix du prestataire avec qui collaborer doit aussi être soigneusement étudié, car il en dépend de la réussite de l’opération. Le mieux est de choisir celui qui dispose des ressources et des compétences nécessaires pour la prise en charge des tâches externalisées et qui propose les meilleures conditions.

Posted on: novembre 13, 2017, by : webmaster